Découvrir les Cabanes Tchanquées

Véritables symboles du Bassin d’Arcachon, elles se dressent fièrement devant l’Ile aux Oiseaux, face à Arcachon.

L’Ile aux Oiseaux

Au large d’Arcachon, l’Ile aux Oiseaux est un petit paradis sauvage de 3 km2 au cœur du bassin. Parmi les cinquante-trois cabanes en bois que compte l’Ile aux Oiseaux, figurent deux célèbres cabanes fièrement dressées au-dessus de la mer.

Mille fois photographiées, ces petites merveilles architecturales, emblématiques du bassin d’Arcachon, sont appelées ici « les cabanes Tchanquées ». En gascon, les tchanquées représentent les traditionnelles échasses des bergers. Au cours d’une excursion incontournable de votre séjour à Arcachon, vous aurez le plaisir de les admirer dans toute leur splendeur et de rapporter vos propres clichés !

Une fabuleuse escapade en mer vous attend sur les traces de ce patrimoine historique précieux. Au départ du port d’Arcachon ou du Moulleau, de nombreuses sorties en pinasse et en bateau sont organisées vers l’ile aux Oiseaux. L’occasion idéale pour découvrir également les parcs ostréicoles aux abords de ce site naturel classé aux allures de bout du monde.

Un patrimoine du XIXème siècle

Historiquement, les premières cabanes en bois sur pilotis sont érigées par les ostréiculteurs du bassin d’Arcachon pour surveiller leurs parcs à huîtres sans être tributaires des marées.

La première cabane tchanquée de l’île aux Oiseaux est édifiée sur un banc de sable par l’ostréiculteur Martin Pivert en 1883 à proximité des parcs à huîtres. Perchée sur des pilotis, la vue sur les parcs ostréicoles impériaux y est imprenable et cet abri permet aux gardiens de lutter contre les voleurs jour et nuit, à marée haute comme à marée basse. Victime d’une tempête, elle cède en 1943 aux caprices du temps et des éléments. Les restes des fondations en bois sont encore visibles aujourd’hui à marée basse.

Sur le même modèle, une nouvelle cabane est érigée en 1945 par Monsieur Landry, un charpentier menuisier d’Arcachon. De teinte marron et aux volets rouges, elle porte le numéro 51. Puis en 1948, c’est au tour de Monsieur Longau, maire adjoint aux travaux de La Teste-de-Buch et entrepreneur, de construire sa propre cabane tchanquée. C’est la cabane 53 aux volets blancs, qui émerveille toujours autant les visiteurs aujourd’hui.

Sachez que les bateaux ne peuvent accéder aux cabanes tchanquées qu’à marée haute. A marée basse, il faut s’aventurer pieds nus dans la vase pour les approcher de près. Les réservations pour les excursions quotidiennes sur l’ile aux Oiseaux s’effectuent à l’Office de Tourisme, au départ des jetées ou sur le site internet des prestataires.